Le livre perdu des sortilèges de Déborah Harkness


Coucou les petits loups, j’espère que vous allez bien ? Durant le mois de mars, j’ai dévoré quelques livres dont le premier tome d’une trilogie dont j’ai hâte de vous parler. J’avais entendu parler de ce livre en bien et en mal, certaines personnes ayant aimé et d’autres détestés et abandonnés. J’ai la chance de faire partie de la première catégorie, mais je dois avouer que ce livre à le défaut de ses qualités. Je m’explique…le livre est assez gros et l’histoire ainsi que l’univers dépeint le sont avec beaucoup de détails et d’éléments historiques, littéraires et scientifiques. L’auteur soigne son histoire, ses personnages et l’univers de son roman. Cependant cela donne un pavé qui n’est pas forcement des plus aisés à lire. Pour ma part, j’ai mis un peu plus de deux semaines pour le lire et vers la fin, j’avais hâte de le terminer, car même si j’ai apprécié cette lecture, j’avais envie de lire d’autres livres.




Résumé 


Diana Bishop est une chercheuse et elle arpente dans les rayons de la Bodlein afin de mettre la main sur des livres portant sur l’alchimie. Mais, un soir, elle demande un manuscrit un peu particulier, l’Ashmole 782. Ce manuscrit magique, va déclencher les passions de différentes créatures magiques que ce soit les sorcières, les vampires ou les démons, ils veulent tous se l’approprier et Diana bien que descendante d’une longue et grande lignée de sorcière, ne se révèle pas de taille à affronter les différents ennemis, elle qui a renoncé depuis longtemps à la magie, va devoir redoubler d’efforts et de courage si elle veut s’en sortir vivante.

Citation 


" Arrivée à ma place habituelle devant les vitraux, je réprimai l’envie de laisser tomber mon fardeau sur la table et de m’essuyer les mains. Mais, soucieuse du grand âge de ces livres, je les déposaient précautionneusement. Le manuscrit qui avait semblé retenir sa fiche de consultation était sur le dessus de la pile. Le dos était orné des armes d’Elias Ashmole, un alchimiste et bibliophile du XVIIe siècle dont les livres et les documents avaient été versés au fonds de la Bodléienne par le musée Ashmoléen au XIXe siècle, avec celui-ci le numéro 782. Je tenais la main et effleurai le cuir bruni."

Mon avis 


En ce qui concerne l’histoire en elle-même, je la découperais en trois parties selon les différents lieux où se déroule l’histoire soit en Angleterre, en France et aux Etats-Unis. J’ai adoré le début du roman qui se passe à Oxford, car l’histoire se déroule au sein de l’université, de son campus et surtout cerise sur le gâteau au sein de la bibliothèque Bodléienne d’Oxford qui est l’une des plus ancienne et qui est magnifique. L’histoire se met en place, les personnages s’apprivoisent et il y a beaucoup de magie et de mystère. On, découvre Diana Bishop, une sorcière qui refuse d’utiliser la magie et qui va tomber sur un manuscrit perdu. Sans le savoir, elle va attiser la convoitise des autres sorcières, mais également des vampires et des démons. J’ai adoré toute l’intrigue autour du manuscrit qui se met en place en même temps que la relation entre Diana et Matthew, le beau et dangereux vampire.

La seconde partie qui se déroule en France est, elle aussi assez sympathique, j’ai trouvé qu’elle apportait à l’intrigue des aspects nouveaux, car on en apprend davantage sur les vampires. J’ai beaucoup aimé les nouveaux personnages que l’on découvre à ce stade de l’histoire et qui font partie de la famille de Matthew. J’ai surtout aimé, le portrait psychologique qui est fait de Matthew, sont intérêt pour les loups (tout comme moi) qui résulte de l’importance des règles et de la hiérarchie chez les vampires.

La troisième partie qui se déroule aux États-Unis m’a un peu moins intéressée, car, j’ai trouvé que l’auteur y installait parfois quelques longueurs qui était inutiles et un peu gênante vu l’épaisseur du livre. Même si, j'ai bien aimé, découvrir la famille de Diana. J'avais l'impression de déjà la connaître, en raison des différents passages où il en est question tout au long du roman, j’ai donc trouvé que cette dernière partie était un peu longuette.


Ma note : 17/20 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Cold Winter Challenge

Temps Glaciaires de Fred Vargas

Autopsie, Tome 1: Whitechapel de Kerri Maniscalco